26.6.05

Dans la froideur de son cercueil

Dans la froideur de son cercueil
Que boudent les rayons solaires,
Le mort rêve de se soustraire
Aux bigots en habit de deuil.

Enseveli en un clin d’œil,
Il gît sous un amas de terre,
Dans la froideur de son cercueil
Que boudent les rayons solaires.

Ravagé de tristesse au seuil
D’un néant aux griffes amères,
Il implore Dieu de lui faire
Un signe parmi les écueils,
Dans la froideur de son cercueil.