1.7.05

Alcool ravageur

Après l’apéritif, offert par un ringard
Désireux d’instaurer une cordiale entente
Avec les vacanciers logés près de sa tente,
Le gazier éméché se finit au pinard.

Au cours du pique-nique, il balance des chtars
À son gosse agité dont les cris le tourmentent,
Avant de corriger d’une gifle cinglante
Sa souris qui s’amuse à draguer un lascar.

Sa gonzesse, excédée par ces scènes violentes,
Attrape le moutard pétrifié d’épouvante,
Pour s’enfuir sous les yeux d’un joggeur rigolard.

Seul avec le clébard, le picoleur, que hante
Le démon de l’angoisse au visage blafard,
Interrompt son destin sur le fil d’un poignard.