21.7.05

Cycliste radieux

Sitôt qu’il quitte son boulot
D’agent d’une antenne postale,
Le passionné de la pédale
Enfourche son précieux vélo.

Il se faufile dans un flot
D’autos à l’odeur infernale,
Sitôt qu’il quitte son boulot
D’agent d’une antenne postale.

Insensible au confort falot
Dans lequel ses amis s’installent,
Il s’enfuit de la capitale
Pour une balade en solo,
Sitôt qu’il quitte son boulot.