10.7.05

Destins de mollusques

Dans la tendre fraîcheur des laitues, se prélasse
Un escargot dodu qu’observe une limace
En train de traverser un carré de fraisiers.
L’élégante sourit de l’animal grossier,
Obligé de traîner sa pesante coquille,
Tandis que, sans fardeau, lisse comme une anguille,
Elle avance gaiement dans le jardin fleuri.
Fatigué, le rustaud rentre dans son abri,
De sorte que le chat, ignorant sa présence,
Terrasse la moqueuse habillée d’imprudence.