4.7.05

Médecin chaleureux

Drapé dans un savoir au parfum de mystère,
Le médecin reçoit les patients qu’il s’affaire
D’apaiser par des mots imprégnés de chaleur.
D’un bienveillant sourire, il endigue les pleurs
D’un gamin que tourmente une forte rougeole,
Avant de rassurer un vieillard que désole
La douleur qui s’acharne à lacérer son corps
De ses lames glacées, prophètes de la mort.
D’un regard débordant de tendresse, il soulage
Un jeune dont l’acné dévore le visage.