3.7.05

Piètre poète

Le cerveau encombré de rêves sulfureux,
Inaptes à donner un sens à ses jours creux,
La poète privée d’inspiration s’enferre
Dans sa méchanceté de vieille solitaire.
Sitôt qu’elle découvre un ouvrage pétri
De diamants ciselés par un brillant esprit,
Elle sent l’envahir une mauvaise rage,
Si bien qu’elle agonit de railleries sauvages
L’écrivain qui, surpris de son âpre rancœur,
Oppose à sa bêtise un silence moqueur.