15.7.05

Princesse magnifique

Quand ma belle, éveillée par les tièdes lueurs
D’un soleil habillé de radieuses promesses,
Cueille sur mon visage un bouquet de tendresse,
Présage délicat de frissons enchanteurs ;

Quand son regard empreint d’une lascive ardeur
M’encourage à combler de fougueuses caresses
Son magnifique corps que je mène à l’ivresse
Au fil de mes baisers imprégnés de douceur ;

Quand mes mains avisées conduisent ma princesse
Au port des voluptés, où ma bouche s’empresse
De boire le nectar jailli de son bonheur ;

L’esprit débarrassé de ma sombre tristesse,
Je serre sur mon sein la reine de mon cœur,
Au seuil d’une journée qu’enflamme sa splendeur.