9.7.05

Sombre terroriste

Le terroriste, armé d’une fièvre démente,
Se prépare à jeter une bombe sanglante
Dans un bruyant wagon bondé de travailleurs
Sacrifiés sur l’autel de sa noire ferveur.
Aveuglé par sa foi, le sombre énergumène
S’apprête à déclencher une épouvante obscène
Dans l’antre du métro peuplé d’Occidentaux
Que son engin de mort terrassera bientôt.
D’une main assurée par son âpre croyance,
Il fauchera la vie d’inconnus sans défense.