13.7.05

Étendue près de son amant

Étendue près de son amant
Dont le silence l’empoisonne,
La belle en nuisette bougonne,
Les yeux rivés sur son roman.

Elle gémit amèrement
Sur ses insomnies monotones,
Étendue près de son amant
Dont le silence l’empoisonne.

La donzelle, au bout d’un moment,
Lassée de veiller, abandonne
Son livre près du téléphone,
Pour fuir dans un rêve charmant,
Étendue près de son amant.