2.7.05

Virée cosmique

Envolée ce matin vers une lune rouge,
J’aborde par hasard une planète où bouge
Un océan orné de chatoyants diamants
Qui dansent un ballet aux présages charmants.
Un bouquet de nuées verse une bruine orange
Sur le sol constellé de végétaux étranges,
Pendant qu’un vent gorgé d’enivrantes odeurs
Fredonne à mon oreille un hymne de bonheur,
Si bien qu’encouragée par sa tiède caresse,
Je plonge dans les flots où s’éteint ma tristesse.