7.7.06

J’ai grandi

J’ai grandi tiraillée
Entre fureur et confitures
Enroulée dans mes rêves secrets.

J’ai grandi en vitesse
Pressée de déchirer mon innocence
Au lieu de pleurer je serrais les mâchoires.

J’ai grandi à voix basse
Pour ne pas figer mon sang
J’apprenais les mots de lumière.

J’ai grandi en improvisant
À côté des adultes écartelés
Entre mensonge et cours de la bourse.

J’ai grandi en apprenant à sourire
Pour étouffer mes souffrances
Dans le désert de la décence.

J’ai grandi sous un ciel inquiétant
J’élaguais ma froide candeur
Sacrifiée à mes châteaux en Espagne.

J’ai grandi maladroitement
De flânerie en course folle
J’ai épuisé mon enfance.