24.10.06

Casino fatal

Sur la ville assoupie s’élève une tempête
Dont le souffle brûlant au parfum d’encensoir
Jette les promeneurs flânant sur les trottoirs
Dans un gouffre sanglant au bord de la planète.

Au casino du temps, Dieu joue à la roulette
Le destin des humains avec un diable noir.
Jésus-Christ le supplie d’accomplir son devoir,
De protéger la terre et d’oublier ces fêtes.

Nos violences passées, nos guerres d’aujourd’hui
S’inscrivent dans le ciel, chapitre des ennuis.
Ce soir, le Créateur met le monde en faillite.

Nos méfaits indécents pèsent sur le plateau
Si lourd qu’à l’horizon notre avenir s’effrite.
Les puissances du mal domineront bientôt.