31.12.06

Bouquet de plaisirs

Le cœur ouvert au vent dont les fraîches spirales
Emportent mon chagrin dans un lointain désert
Où le temps se déroule en éternel hiver,
Je plonge dans le puits de ma joie estivale.

J’égrène vivement les savoureux pétales
Des roses que je lance au hasard dans les airs
Pour former un tableau dans le bleu outremer
Du ciel où le parfum de ma gaieté s’exhale.

Je compose un bouquet de plaisirs inédits,
Embrasés par les feux du soleil de midi,
Pour guider mon chemin vers le rebord du monde.

J’offre mon âme libre à l’ouragan soudain
Qui creuse un gouffre où meurt ma tristesse profonde,
Pendant que je façonne un exaltant jardin.