17.12.06

Couleurs furieuses

Un tourbillon cinglant de profondes couleurs
S’étire violemment dans les plis de mon âme
Condamnée à subir un arc-en-ciel de flammes
Dont les langues rougies me calcinent le cœur.

Mes teintes préférées exaltent ma fureur.
Le bleu métal s’accorde à la froideur des lames
Qui sculptent dans mon corps des blessures infâmes
Vomissant des torrents de sanglantes douleurs.

Le jaune du citron déverse son acide
Dans mon esprit noirci dont la joie se dévide
Sur le rouet cruel de l’avenir glacé.

Le vert de moisissure étale sa poussière
Sur l’écheveau obscur de mes espoirs blessés
Qui meurent doucement au creux de mes paupières.