19.1.10

Plaisir originel

Un jour d’égarement, le Tout-Puissant crée l’homme,
Puis, dès qu’il s’aperçoit de sa profonde erreur,
Pour s’en débarrasser, il le projette ailleurs,
Avec la punition de ramasser des pommes.

Le bipède, furieux que son Père le somme
De récolter des fruits dépourvus de senteur,
Au lieu de l’inciter à cultiver des fleurs,
Implore le secours d’un expert agronome.

Le savant le conduit au jardin des douceurs,
Où demeure une femme habillée de splendeur,
Qui l’invite à goûter les trésors qu’elle nomme.

À ces mots, l’ingénu sent poindre sa vigueur,
Présage d’un plaisir qu’avec elle il consomme,
Loin des foudres de Dieu, dont les ordres l’assomment.