31.12.06

Figures géométriques

Géométrie, déploie tes joyeuses figures.
Cercle, roi de l’ennui, au terme indéfini,
Tes points, jumeaux serrés, définissent le nid
Où ton centre s’inscrit, loin de ta quadrature.

Triangle, étire-toi, allonge ta stature.
Du haut de ton sommet qui donne le tournis,
Étends tes traits pentus vers tes angles unis
Par ta base où s’élève ardemment ta structure.

Rectangle, deux à deux s’alignent tes côtés
Comme ceux d’un carré que des calculs ratés
Forceraient à former une étendue rebelle.

Droite, tranche gaiement l’espace traversé
En deux mondes disjoints dont ta ligne cruelle
Contraindra l’harmonie à s’écrire au passé.