20.7.05

Internaute novice

Le gazier, épuisé d’affronter sa gonzesse
Qui s’acharne à souiller de sa mauvaise humeur
Leur unisson fleuri de frissons enchanteurs,
Se décide un matin à calter en vitesse.

Au lieu de s’abîmer dans un puits de tristesse,
Le type, encouragé par un copain noceur,
Commence à pianoter sur son ordinateur
Des annonces pétries de lascives promesses.

Dans sa nuit solitaire, il tape avec ardeur
Des chapelets de mots, qui conduisent son cœur
Au rivage brûlant d’une indicible ivresse.

L’internaute novice immerge sa rancœur
Dans le fougueux torrent de plaisir, que ne cessent
De nourrir les photos d’aguichantes princesses.